Le jargon chrétien expliqué Des personnes L’organisation de l’Eglise Des signes Les sacrements La pratique religieuse Le calendrier catholique La Bible Questions courantes Questions plus difficiles Les grosses questions Nous contacter
I
Index alphabétique
Questions courantes
Questions courantes
D’où vient la semaine de 7 jours ?
Dans la Bible, au livre de la Genèse, les anciens, il y a plus de 4000 ans, ont imaginé que Dieu avait créé le monde en 6 jours et que le 7ème ... il s’était reposé. En fait, ils ont repris la semaine de 7 jours déjà en usage en Mésopotamie. Les chrétiens, eux, ont choisi pour jour de repos le jour de la résurection de Jésus d’où la messe du dimanche premier jour de la semaine. Depuis, les hommes ont amélioré les choses en s’octroyant 2 jours de repos: le « week-end ».
Repos dominical (c’est à dire pour le Seigneur)
Les chrétiens doivent-ils faire de la politique ?
La politique c’est l’organisation de la société pour le bien commun. Rien n’empêche donc un chrétien de s’engager dans ce devoir de tout citoyen. Au contraire, il est normal qu’il se mette au service des autres et en particulier à celui des plus démunis comme l’a fait Jésus.
Jésus a-t-il fait de la politique ? Non, il n’a même pas lutté pour libérer son peuple de la colonisation romaine. Il s’en est expliqué en disant que son « Royaume » n’était pas de ce monde, qu’il ne relevait que de Dieu et que la politique humaine n’était pas un moyen de le faire advenir sur terre. Mais il a donné des pistes pour guider notre organisation sociale et politique en séparant d’abord politique et religieux. (Il n’a pas enseigné dans le temple ! ) Et Il a reconnu chaque personne comme sujet quel que soit son statut social, sa race ou sa couleur de peau. Cette universalité posait les bases de la démocratie.
Des députés en séance à l’assemblée nationale.
Les chrétiens doivent-ils respecter la laïcité ?
La laïcité est tolérance et respect de la liberté et des convictions de chacun. C’est une règle de vie commune qui permet à chacun de vivre ses convictions, même religieuses, sans empiéter sur la liberté des autres. Pas d’opposition donc avec le christianisme au contraire puisque c’est Jésus qui a laïcisé le religieux. Mais, hélas, il y a toujours des fanatiques, chrétiens ou non, comme il y a des anticléricaux forcenés et irrespectueux de la laïcité.
Les valeurs de la république sont des valeurs...  empruntées au christianisme
1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 12-Nous contacter 12-Nous contacter 11-Index alphabétique
Certains récits sont tout à fait historiques, comme l’existence et la mort en croix de Jésus. Par contre, beaucoup de récits sont à prendre au second degré, voire à interprèter. Ils sont mis sous une forme mythique ou épique ou poétique pour faire comprendre un mystère ou une idée pas facile à expliquer simplement.  
Les textes de la Bible sont-ils historiques ?
C’est le cas du récit de la création. On sait bien que le monde ne s’est pas fait en 6 jours ! Mais, ce récit veut montrer la toute puissance de Dieu créateur dont la parole est action. De même on sait bien qu’une étoile ne peut pas s’arrêter en chemin pour marquer le lieu de naissance d’un bébé.
Et Dieu créa l’homme à son image « homme et femme Il les créa ».                                                                  « La Bible de Jérusalem pour tous »                                                                          avec l'aimable autorisation des Éditions du Cerf.
La Bible est-elle l’œuvre de Dieu ?
Dieu n’a rien dicté à ceux qui ont écrit la Bible. Tout en laissant entière liberté aux écrivains bibliques Il les a inspirés et guidés. Ceux-ci ont retranscrit les paroles de témoins de manifestations de Dieu aux hommes. Il y a eu des patriarches, comme Abraham ou Moïse…, des prophètes, comme Isaïe ou Elie qui parlaient au nom de Dieu, et bien sûr, les évangélistes qui n’ont pas connu directement Jésus mais ont écouté des témoins fiables ayant conservé ses paroles.
Saint Matthieu     rédigeant son évangile  selon Caravage
Comment nous est parvenu le message de Jésus ?
Jésus, a choisi 12 disciples « Les 12 apôtres » (autant que de tribus en Israël) . Ils ont tout quitté pour le suivre. Après sa mort ils ont fondé des communautés dans le Bassin méditerranéen. Leurs disciples à leur tour ont propagé le message dans le monde entier. Certains ont rapporté 50 à 80 ans plus tard, la vie de Jésus dans les Evangiles qui ont été traduits dans plus de 2000 langues.
Les 12 disciples à table avec Jésus          qui institue l’Eucharistie.
Pourquoi pas un seul Dieu pour tout le monde ?
Les croyants partagent la conviction commune qu’il y a un mystère invisible auquel chacun participe. L’histoire, la culture, le climat et les psychologies multiples ont engendré des doctrines et religions diverses: Animisme, Hindouisme, Bouddhisme, Judaïsme, Christianisme, Islam…
Allah ?
Bouddha ?
 Jésus ?
Vishnou ?
Pourquoi les chrétiens sont-ils divisés ?
L’histoire, les traditions diverses en divers lieux, les repliements sur soi, les défauts de certaines Eglises, ont provoqué des séparations plus ou moins violentes et longues sur des questions de fond ou de détail. Par exemple, le protestantisme est né à la fin du Moyen-âge quand l’Eglise catholique s’est éloignée des Évangiles allant jusqu’à vendre des indulgences contre une suppressions de pénitences et que certains papes menaient une vie dissolue. Les chefs des grands courants religieux actuels tentent de retrouver l’unité.
Les intitulés de chrétiens sont nombreux:
protestant: luthérien, calviniste, anabaptiste, baptiste, méthodiste, …
 catholique: romain, anglican, arménien, orthodoxe grec, orthodoxe russe, maronite, copte, chaldéen, melkite, byzantin, assyrien, syriaque, …
Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas être prêtres ?
L’Eglise catholique s’y est opposée, au XIème siècle, sous prétexte que Jésus n’a pas choisi de femme parmi ses disciples. Mais, cette discrimination culturelle n’a plus de sens de nos jours. Les protestants, qui ne reconnaissent pas le pape et n’ont pas d’évêques, ont des pasteurs femmes.
Une  femme Pasteur luthérienne
Pourquoi les prêtres catholiques ne peuvent-ils pas se marier ?
L’Eglise pense que les prêtres doivent tout leur amour au service de Dieu et des hommes comme l’a fait Jésus ! Les prêtres des premiers temps étaient mariés et dotés d’une parcelle de terre qu’ils transmettaient à leurs descendants. Cette tradition coutait fort cher à l’Eglise qui n’a pas voulu la poursuivre ! La première prescription connue du célibat date du concile d’Elvire vers 306. Cette directive disciplinaire fut étendue lors du premier concile œcuménique de Nicée en 325 et imposée à partir du Concile de Trente (1545-1563).
Le pape est-il infaillible ?
Le pape est infaillible lorsqu’il prend  une décision concernant la foi commune de l’Eglise, en général comme interprétation des décisions d’un concile.                 Mais il n’est pas infaillible                 dans son comportement personnel,                 ses opinions privées, ses lettres                 pastorales, allocutions et même                 dans ses encycliques et bulles.
L’infaillibilité du pape a été définie en 1870 et n’a été exercée qu’une seule foi en 1950 à propos de l’assomption de Marie.
Bulle du pape Urbain VIII de 1637
L’Eglise est-elle indispensable ?
La foi est personnelle mais ce n’est pas qu’une affaire d’individu isolé. Personne n’a la vérité à soi seul. La critique est nécessaire et le dialogue avec les autres est indispensable. On n’est pas intelligent ni croyant tout seul. On a reçu la foi de quelqu’un et on la partage avec d’autres, des frères et sœurs dans la foi. L’Eglise, en tant qu’institution humaine, a souvent failli à ses principes mais elle a quand même su garder et transmettre le message du Christ. Il serait très injuste et réducteur de ne voir en elle que ses aspects déviants. Elle fut aussi un ferment de rencontre en vérité entre les hommes et d’émergence de la justice. N’a t- elle pas créé les premières écoles, les premiers hôpitaux et tribunaux ? L’Eglise est d’abord l’ensemble des croyants vivants et morts et l’institution ne doit jamais oublier qu’elle n’est qu’à leur service, comme le Christ qui fut serviteur et non maître.
Prière et partage en groupe
Quelle est la différence entre religion et révélation ?
Contrairement aux religions, comme l’Hindouisme ou le Bouddhisme, où c’est l’homme qui s’adresse à un Dieu ou à un autre homme,  la Révélation est le mouvement de Dieu vers l’homme. C’est Dieu qui a l’initiative, comme dans le Judaïsme ou le Christianisme.
« Sa foi l’a sauvé ! », qu’est-ce que ça veut dire ?
Est sauvé celui qui vit dans la confiance en Dieu, guéri du mal, joyeux, libéré des paralysies du cœur, de l’angoisse et de la détresse, comme l’ont été certaines personnes qui ont cru en Jésus. Celui-là vit déjà dans le royaume de Dieu ! On disait autrefois qu’il avait assuré son salut en ne pensant qu’à l’au-delà. Le salut c’est la plénitude de la vie et l’accès à notre être complet en la vie divine. Celui qui atteint cette plénitude (le saint) le vit déjà ici-bas.
C’est l’amour viscéral d’une mère pour son enfant. Elle se souvient toujours de l’avoir porté dans son sein et s’en sent responsable. Elle veut son bien, le voir heureux, remplis de joie et de paix. De même, Dieu aime sa création et ses créatures et leur offre sa tendresse et son pardon. “Face à la gravité du péché, Dieu répond par la plénitude du pardon... et nul ne peut imposer une limite à l’amour de Dieu qui pardonne ...et donne l’espérance”. Comme le père est miséricordieux, ainsi sommes-nous appelés à être miséricordieux les uns envers les autres”.
Qu’est-ce que la miséricorde de Dieu ?
Le père retrouve son fils prodigue.
Button Text 8