Le jargon chrétien expliqué Des personnes L’organisation de l’Eglise Des signes Les sacrements La pratique religieuse Le calendrier catholique La Bible Questions courantes Questions plus difficiles Les grosses questions Nous contacter
I
Index alphabétique
Questions plus difficiles
   Questions plus difficiles
Les miracles, ça existe ?
Les miracles sont des actes ou des signes extraordinaires attribués à l’action de Dieu. Ils échappent à toute logique scientifique et ne peuvent être reconnus que dans un acte de foi ou d’adhésion. Des aveugles ont vu, des paralytiques ont marché, sont des exemples de miracles faits par Jésus. Ils sont discrets et jamais gratuits. Ils sont faits pour nourrir ou guérir et indirectement, pour montrer comment Dieu agit par Jésus et comment il nous demande d’agir : rétablir dans leur intégrité et leur dignité ceux qui en ont le plus besoin. De nos jours des guérisons sont reconnues comme miraculeuses. Peut-on dire, à priori, qu’il est impossible que ce genre de chose puisse arriver ? Dieu ne peut-il intervenir dans sa création en réponse à une foi ?
Statue de la vierge Marie à Lourdes en souvenir de ses apparitions à Bernadette Soubirous
1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 12-Nous contacter 12-Nous contacter 11-Index alphabétique
Marie était-elle vierge ?
Marie, très jeune femme, vivant il y a quelques 2000 ans, était sans doute vierge avant de se marier. A t-elle conçu Jésus sous l’action de l’Esprit Saint ou Dieu a t-il “établi” Jésus, une fois né, comme son envoyé pour nous révéler son amour ? Mystère. Mais il ne s’agit pas de sexe ici. Selon la tradition, Marie est considérée comme « Immaculée” dans l’amour depuis sa naissance, vierge de tout péché, sainte. . 
Pour s’incarner en la personne de son fils, Dieu l’a choisie. On la nomme la « Sainte Vierge ».
L’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle est choisie par Dieu pour concevoir Jésus le sauveur.        Elle a accepté !       Et le monde en a été changé.
Est-ce que j’ai une âme ?
On croit souvent que l'âme, c'est la partie spirituelle de l'homme, indépendante du corps. Mais la Bible nous décrit tels que nous sommes : un tout, un être vivant, avec deux dimensions inséparables, corporelle et spirituelle. L'âme est le principe de vie (naturelle) qui anime le corps. Le corps mortel (chair et os) mais aussi celui que nous sommes, que nous avons construit en donnant et recevant de l’amour. Et l’Esprit est le principe de vie (surnaturelle) de l’âme qui permet la relation avec les autres et la communion avec Dieu.
A ma mort, mon âme quitte mon corps
La mort va détruire la partie naturelle, mortelle de notre corps mais l’âme continuera d'exister car elle a reçu le souffle immortel de Dieu. En présence de Dieu, le corps que nous sommes (toute l’humanité et tout l’amour que nous avons reçu des autres et donné aux autres), sera transfiguré en « corps nouveau », « glorieux », immortel, et nous serons de nouveau un tout, définitivement unifiés. 
La transfiguration de Jésus par Giovanni Bellini. Jésus apparait à Pierre, Jean et Jacques dans son corps glorieux futur sur le mont Tabor
Qu’est-ce qu’un ange ? Les anges sont des créatures spirituelles, acceptant pleinement le don de vie et d’amour de Dieu, comme messagers ou protecteurs des hommes. Est-ce que j’ai un ange gardien ? L’évangéliste Matthieu rapporte une parole de Jésus: « Gardez-vous de mépriser aucun de ces petits, car je vous le dis, leurs anges aux cieux se tiennent constamment en présence de mon Père qui est aux cieux ». Certains en ont conclu qu'un ange protecteur était ainsi attaché à chaque personne.
Représentation d’un ange messager de Dieu.
Y a t-il un enfer ?
La Bible ne dit pas à quoi ressemble l'enfer mais nous dit ce qui nous importe : c'est un état spirituel où l’on subit l’absence de Dieu. Le Christ a dit qu’il y aurait un jugement de Dieu après la mort. «Les méchants» seraient effectivement séparés des «bons».      Dieu aime toujours mais…      Il laisse à chacun la possibilité de le rejeter        et d’entrer dans un état où l’amour total      serait absent. L’enfer serait donc  privation de Dieu résultant du refus absolu d’amour pendant la vie.              Le purgatoire serait un état de peine              dans lequel les défunts prendraient              conscience de leurs refus d’aimer              et du besoin d’être purifiés par Dieu              pour entrer en sa présence.
Représentation de l’enfer en 1180 avec ses différents stades de châtiments.
Sniff, si j’aurais su…
Y a-t-il un paradis ?
Jésus a dit au brigand qui était crucifié avec lui : « Aujourd'hui, tu seras avec moi dans le paradis ». Le paradis est un état où la mort, le mal et la souffrance n'existent plus et où les hommes vivent une relation d'amour et d’intimité avec Dieu et les humains après leur mort. Y entreront ceux qui auront eu une relation d’amour avec leur prochain. Pour les chrétiens, tout être humain a vocation à connaitre l’amour total et à être divinisé.
Représentation du paradis
Faut-il croire en la réincarnation ?
Certaines personnes espèrent d’autres vies après la mort, plus ou moins bonnes selon le vécu précédent. On pourrait se retrouver aussi bien réincarné en saint qu’en ver de terre selon nos actions antérieures. C’est une croyance très répandue dans les cultures orientales.
Représentation de la réincarnation hindouiste jusqu’au nirvana
Mais, il y a incompatibilité totale avec ce que croient les chrétiens !
Notre corps n’est pas un support temporaire pour une âme qui irait de corps en corps.                         Comme le Christ l’a vécu lui-même,                         nous ressusciterons, « corps et âme »,                         mais transfigurés par l’amour. Dieu nous respecte comme fils et êtres uniques.
Les chrétiens croient que la personne humaine est à l’image de Dieu par l’esprit et que sa destinée est personnelle et unique. C’est la reconnaissance de la responsabilité de l’être humain devant sa vie et devant l’exercice de sa liberté.
La réincarnation ignore cette vie de relation unique. La foi du chrétien, c’est la résurrection : la libération définitive et totale du mal et de la mort. Dieu nous sauve une fois pour toutes, gratuitement, sans attendre que nous ayons atteint la perfection par nos propres forces.
Peut-on communiquer avec les morts ?
Pour un chrétien, les morts continuent à vivre en Dieu. Or nous sommes unis à Dieu dans la foi. Il ne serait donc pas impossible, à priori, de pouvoir communiquer avec les morts.
Comment ?                        D’abord sûrement comme un amour                        discret, silencieux, mais fort,                        et en communion par la prière, sans doute. Peut-il y avoir transmission directe de messages de l’au-delà ?                            Peut-être, mais il faut être prudent                            sur l’interprétation et ne pas faire                            dire aux morts ce qui nous arrange                            ou passer sous leur volonté!
Le diable, qui est-ce ?
Dès la création Dieu a laissé chacun libre de ses choix y compris celui de refuser son amour. C‘est le cas des créatures purement spirituelles appelés démons, dont le chef est le diable, Satan  en Hébreux. Ils ne sont pas au niveau de Dieu puisque postérieurs à Lui, mais ils ont refusé par orgueil de coopérer au dessein d’amour de Dieu. Leur qualité la plus sournoise est de faire croire qu’ils n’existent pas et essaient d’entrainer l’homme dans leur révolte. Le diable, qui ne crée rien de lui-même, défait ce qui a été fait par Dieu ou les hommes. Il éloigne de Dieu, divise les hommes. C’est le mal personnifié, mal qu’on a envie de faire et qui est parfois plus fort que nous. Einstein aurait dit:”Dieu n’a pas créé le diable. Le diable c’est l’absence de Dieu dans le cœur des hommes, c’est l’absence d’amour, d’humanité et de foi”.
Une représentation ancienne du diable
Qu’est-ce que le péché ?
C‘est une blessure profonde qui détruit les relations avec les autres et avec Dieu.                              L’homme est appelé à la vérité,                              à être artisan de paix, de justice,                              à pardonner à ses ennemis, à être                              au service de ses frères et à les aimer                              comme lui-même. Tout manquement volontaire est péché. Étymologiquement le mot péché « hamartia » veut dire « viser à coté », « manquer la cible »; celle du but de la vie.              Mais les péchés peuvent être pardonnés.              (Voir le sacrement de réconciliation).
Caïn tuant son frère Abel
Qu’est-ce que la justice selon Dieu  ?
La justice de Dieu est toujours miséricorde. Elle est différente de celle des hommes, car sa seule référence est l’amour. Est « juste » celui qui entre dans cette voie en observant les lois de Dieu.
Et la grâce ? C'est un don gratuit de Dieu; une aide spirituelle qui rend l’homme capable d’entrer dans son plan d’amour.
Quels sont les 10 commandements ?
« Les 10 commandements » ou plutot “Les dix paroles”, sont 10 règles de vie simples, de « morale de base» que Dieu a donné aux esclaves hébreux fuyant l’Égypte, du temps de Moïse, pour se constituer en peuple indépendant.
« Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi    et tu ne sculpteras pas d’idoles…  Tu ne te prosterneras pas devant elles…  Tu n’invoqueras mon nom pour le faux.  Souviens-toi du jour du Sabbat...  Honore ton père et ta mère. Tu ne tueras pas. Tu ne commettras pas l’adultère. Tu ne voleras pas. Tu ne feras pas de faux témoignages. Tu ne convoiteras pas le bien de ton voisin… ».
Jésus a tout porté plus loin en une seule et nouvelle règle: «Tu aimeras ton Dieu et ton prochain comme toi-même ». C’est la loi de l’amour qu’il a détaillée dans les « béatitudes » lors de son discours sur la montagne. (Voir les Evangiles)
Moïse reçoit les tables de la loi sur le mont Sinaï La Bible pour les tout petits. Editions Bayard jeunesse
Jean-Paul II pardonne à son agresseur
On pourrait dire que la réincarnation est une équivalence, de la doctrine du purgatoire bien comprise où la rencontre face à face avec l’Amour, conduit à une révision de toute notre vie et à une purification radicale par Dieu qui permet la rencontre personnelle avec Lui.
Qu’est-ce que la communion des saints ?
Le concile de Vatican II relevait les 3 états de l’unique Église: « Les uns, parmi les disciples de Jésus, continuent sur terre leur pèlerinage, d’autres ayant achevé leur vie se purifient encore, d’autres enfin, sont dans la gloire ». Les vivants et les morts ne forment qu’une communauté unifiée par l’unique lien de l’amour.
Michel Rondet, jésuite, ajoute: “Il nous a été donné de vivre des moments de rencontre et de communion dans l'émerveillement, l'amour, la compassion. Ces moments ont illuminé nos vies et c'est à eux qu'il faut revenir si nous voulons découvrir…la communion des saints. Pour chacun de nous le bonheur est inséparable des visages de ceux que nous avons aimés, de ceux avec qui nous avons construit notre vie. Nous les avons aimés inachevés, marqués comme nous des faiblesses qu'ils essayaient pauvrement de dépasser. Nous les retrouverons accomplis, tels que Dieu n'a cessé de les voir dans son amour. Ils porteront les stigmates des blessures de leurs combats terrestres, comme le Christ ressuscité, et c'est à cela que nous les reconnaitrons, mais ils seront transfigurés par un amour qui ne pourra ni décevoir ni blesser, mais seulement épanouir et combler”.
Le pape François dit que « La grâce ne fait pas partie du conscient, c’est la quantité de lumière dans nos âmes, pas le savoir ou la raison. Même vous, sans le savoir, vous pouvez être touchés par la grâce ». 
Représentation de la communion des saints
La résurrection de la chair, c’est quoi ?
Dans le Credo, on associe la résurrection de la chair et la vie éternelle. Curieux, non ? Serait-ce la même chose ? Alors qu’on pense souvent résurrection... du corps charnel ? « La chair » c’est d’abord la fragilité, la faiblesse des hommes mortels. Quand Saint Jean dit : « La parole s’est faite chair », il ne veut pas dire que Jésus s’est fait viande, mais homme mortel, faible. La chair, c’est aussi la facilité au péché de notre corps et de notre esprit. On dit couramment « La chair est faible » ! C’est presque un pléonasme ! Heureusement, on sait que nos péchés seront vaincus, puisque Dieu a ressuscité Jésus, montrant ainsi sa victoire sur le péché des hommes.  Dieu nous guérira de nos péchés, et ne gardera éternellement de nos faiblesses que celle de l’amour. Notre corps mortel épuré reprendra vie à la fin des temps, mais transfiguré, rendu « spirituel », glorieux comme dit Saint Paul.
Button Text 9