Le jargon chrétien expliqué Des personnes L’organisation de l’Eglise Des signes Les sacrements La pratique religieuse Le calendrier catholique La Bible Questions courantes Questions plus difficiles Les grosses questions Nous contacter
I
Index alphabétique
Le calendrier catholique
Le calendrier catholique
Alléluia (louange à Dieu) chanté en sortie de célébration de Pâques à Jérusalem
Tous les ans les fêtes reviennent de façon cyclique. Elles rappellent les grandes étapes de la vie du Christ.                                 Noël Quatre semaines avant Noël, commence le temps de L’Avent: attente de l’anniversaire de la naissance de Jésus à Bethléem ou Nazareth en Palestine, fêtée le 25 décembre. Noël est une fête païenne christianisée. Autrefois, on fêtait le retour du soleil après le solstice d’hiver. Les jours grandissent et symboliquement, Jésus devient le soleil de l’humanité.
Nativité: Dieu prend visage et se montre parmi nous !
L’Epiphanie ou jour des Rois
Début janvier on fête les Rois, les « Rois mages » qui, selon la tradition, sont venus de loin, “guidés par une étoile”, pour adorer l’enfant Jésus qui venait de naître. Voilà pourquoi, de nos jours, une étoile couronne la crèche (représentation de Marie et Joseph en Sainte Famille avec l'enfant Jésus, dans une étable). Ce jour là, on « tire les rois » en partageant une galette qui contient une fève ou une figurine. Celui qui la reçoit est sacré roi. Les Rois mages: Gaspar, Melchior et Balthazar sont venus adorer l'enfant Jésus en lui apportant en cadeaux : l'or, la myrrhe et l'encens, symboles de la royauté universelle. Ce mythe veut faire comprendre que Jésus est venu pour toute l'humanité.
Pâques 
Le lendemain de « mardi gras », débute le carême, période de 40 jours avant Pâques. Le premier jour, le mercredi des cendres, une croix de cendres est tracée sur le front des croyants pour leur rappeler leur origine et leur destinée mortelle. Pendant le carême, les chrétiens sont invités à des temps de prière, de privation et de partage en souvenir des 40 jours passés par Jésus au désert où il s’était retiré pour prier.
Pour mardi gras les enfants se déguisent
Le dimanche des Rameaux
Ce dimanche là, le prêtre bénit les bouquets de buis des fidèles en souvenir de l’accueil triomphal fait à Jésus avec des palmes à Jérusalem juste avant sa “Passion”. c'est-à-dire les souffrances acceptées par Jésus depuis son arrestation jusqu'à sa mort. Il introduit la Semaine Sainte  où l’on commémore la  Passion.   Le jeudi suivant, Le Jeudi Saint, c’est l’anniversaire de la « Cène », dernier repas de Jésus avec ses disciples au cours duquel il a institué « l’Eucharistie ».
Une représentation de la Cène
« Le chemin de croix » du Vendredi Saint, rappelle les étapes suivies par Jésus, à Jérusalem, portant sa croix jusqu’à sa crucifixion et sa mort. Trois jours après sa mort,  le dimanche de Pâques, on célèbre sa Résurrection.   Pâques, la plus grande fête  chrétienne est promesse de notre propre Résurrection, Alléluia, alléluia !
Jésus portant sa croix rencontre sa mère sur son chemin de supplicié. (Sculpture d’un fronton de porte sur la Via Dolorosa par où se fait le chemin de croix à Jérusalem de nos jours).
Pâques vient de l’hébreux « Pessah » (passage) fête juive commémorant la sortie d’Egypte et la légende du passage de la mer rouge  sous la conduite de Moïse. Comme les Juifs commémorent leur sortie de l’esclavage, les chrétiens commémorent la Bonne Nouvelle de leur résurrection future , c’est à dire de leur passage de la condition mortelle à la vie éternelle.
Les Hébreux se libèrent de l’esclavage en passant la mer Rouge
L’Ascension
Quarante jours après Pâques c’est « l’ Ascension  » du Christ. Cette fête rappelle la fin de la vie terrestre du Christ par son retour vers son Père.
      L’Ascension d’après Pérugin 
La Pentecôte
Dix jours après l’Ascension, l’Esprit Saint fut envoyé aux hommes par Jésus.
Cet Esprit, Amour  Divin, est force de vie. Nouvelle forme de présence de Dieu dans sa création.
La colombe symbolise l’Esprit Saint qui se répand en langues de feu sur ceux qui sont touchés par lui à la pentecôte.
Fête du 15 Août
Le 15 Aout, c’est la fête de l’Assomption de Marie « élevée » au ciel, corps et âme, échappant à la corruption de la mort, selon la tradition.
Représentation de l’assomption      de la vierge Marie par Caravage
La Toussaint
Le premier novembre, on se souvient de tous les saints et on les fête. Le lendemain, le 2 novembre, est le jour des morts. jour de prières et de commémoration. On fleurit les tombes dans les cimetières avec les fameux chrysanthèmes.  
Bouquet de chrysanthèmes
1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 1-Des signes 2-Des personnes 3-L’organisation de l’Eglise 4-Les sacrements 5-La pratique religieuse 6-Le calendrier catholique 7-La Bible 8-Questions courantes 9-Questions plus difficiles 10-Les grosses questions 11-Index alphabétique 12-Nous contacter 12-Nous contacter 12-Nous contacter 11-Index alphabétique
L’adoration des mages
Les orthodoxes l'appellent "  La dormition ", dernier sommeil de la vierge sur terre.
Il n’est pas réapparu depuis. IL ne reviendra qu’à la fin des temps.
La chandeleur
Quarante jours après Noël, le 2 février, on fête la chandeleur. On commémore la présentation de Jésus aux prêtres du temple à Jérusalem. Le vieux Syméon qui attendait sur les marches du temple, a reconnu en l’enfant Jésus le sauveur de l’humanité, la lumière du monde.
Syméon accueille l’enfant Jésus
Au Vème siècle, on faisait des processions aux chandelles dans les villages pour avoir de bonnes récoltes. Ce qui a donné son nom à ce jour spécial. On mange aussi des crêpes ce jour là. La crêpe ronde est symbole du soleil qui illumine le monde comme le fait le Christ.
Button Text 6